La télématique : innovation indispensable à la gestion de flotte

Avec l’émergence considérable des camions électriques, un nouvel outil a été développé pour analyser les données de consommation énergétique : la télématique. Ce dispositif permet également d’adapter ensuite les services d’écoconduite, de calcul des livraisons ou de télédiagnostic selon les résultats obtenus.

Qu’est-ce que la télématique

La télématique est un outil indispensable au fonctionnement et à la gestion des flottes de véhicules commerciales et publiques. Elle permet de repérer les voitures, les poids lourds, les équipements et autres actifs en utilisant la technologie GPS et les systèmes de diagnostic embarqués (OBD) pour suivre leurs mouvements sur une carte informatisée.

Les systèmes télématiques

Ce dispositif est par définition un ensemble des techniques et des services qui associent les ressources de l’informatique et celles de télécommunication. Autrement dit, il s’agit d’un outil doté d’intelligence qui, installé dans le véhicule, est capable de fournir toutes les informations nécessaires au sujet de l’utilisation, de la vitesse, du freinage, de la consommation de carburant ou de la faible pression des pneus. L’ensemble de ces éléments permet de réaliser des bénéfices sur le coût d’entretien des véhicules. De plus, à l’heure de la crise environnementale, il permet d’améliorer le rendement énergétique en fournissant des connaissances supplémentaires sur les habitudes de conduite.

Également appelé suivi de flotte par GPS, le dispositif enregistre les informations récoltées via un boîtier télématique qui se branche sur le port OBD II ou CAN-BUS. A cela s’ajoutent une carte SIM et un modem dans l’appareil ce qui permet de communiquer sur le réseau cellulaire.

Ainsi, le boîtier télématique regroupe plusieurs éléments indispensables à son fonctionnement :

  • Récepteur GPS ;
  • Interface du moteur ;
  • Interface d’entrée/sortie (port d’extension) ;
  • Carte SIM ;
  • Accéléromètre ;
  • Buzzer.

Fonctionnement de la télématique

Le véhicule génère des informations qui sont récoltées dans le boîtier télématique. Parmi ces informations figurent la position GPS, la vitesse, les informations relatives aux voyants du moteur et les pannes, la force g qui est calculée par un accéléromètre intégré à l’outil. La télématique envoie ensuite l’ensemble de ces données dans le cloud.

Les données transmises sont synthétisées grâce au boîtier télématique et à d’autres matériels ou capteurs connectés tels que :

  • Position ;
  • Vitesse du véhicule ;
  • Distance/temps de trajet ;
  • Temps de ralenti ;
  • Freinage et conduite brusques ;
  • Port de la ceinture ;
  • Consommation de carburant ;
  • Pannes du véhicule ;
  • Tension de la batterie et autres données du moteur.

 

Les données sont ensuite décodées et entrées dans l’application logicielle de gestion de flotte pour procéder au rapport et à l’analyse. Ce logiciel permet aux utilisateurs de suivre et d’établir des rapports. Cela permet de fournir des données précises tels que les dix conducteurs ayant commis le plus grand nombre d’excès de vitesse ou les véhicules devant faire l’objet d’un entretien périodique.

L’évolution de la technologie

Considéré comme un système fermé, la télématique est aujourd’hui devenue une plateforme ouverte. Elle permet désormais aux entreprises d’ajouter d’autres types d’accessoires matériels, de logiciels et d’applications mobiles pour fournir de meilleures performances et assurer un meilleur suivi des opérations commerciales.

La télématique propose ainsi de nouvelles fonctions :

  • Caméras de bord ;
  • Enregistreurs électroniques de données (ELD) ;
  • Répartition et optimisation des itinéraires ;
  • Formulaires mobiles ;
  • Diagnostics à distance ;
  • Alertes météorologiques.

Gestion de la flotte à l’aide de la télématique

La télématique est indispensable pour gérer les flottes de véhicules du secteur transport et logistique. Grâce au dispositif, les gestionnaires de flotte peuvent être répondre et intervenir sur les sujets suivants :

  • Comment les transports routiers peuvent réduire la consommation de carburant ?
  • Les excès de vitesse sont-ils fréquents et qui sont les personnes concernées ?
  • L’entreprise est-elle plus avantagée si elle fait la transition vers des véhicules électriques ?
  • La marche au ralenti est-elle plus coûteuse et fait-elle perdre du temps à la flotte de véhicules ?

 

Les entreprises qui utilisent la télématique sont désormais nombreuses et diversifiées : des PME, des multinationales, des organisations à but non lucratif, des agences gouvernementales. En 2018, le marché mondial de la télématique automobile était de 50,4 milliards de dollars. Ce sont 320 milliards de dollars estimés d’ici 2026. La télématique a de belles perspectives d’avenir. Au service d’une flotte de véhicules ou bien d’un véhicule personnel, de nouvelles innovations pourront être intégrées telles que des données d’intelligence.